Vous souhaitez obtenir des informations :









Envoyer

Le TOP 6 des SCPI :

Rentabilité 2012 :
Fiscalite SCPI

Fiscalite SCPI

> Maitrisez la fiscalite en SCPI selon votre investissement

Si l'on investit en cash : 

La SCPI verse un loyer trimestriel à ses actionnaires, ce loyer est considéré comme un revenu locatif et est donc soumis à l'impôt sur les revenus + les prélèvements sociaux (CSG/CRDS = 15,5%). L'impôt à payer dépendra donc de votre tranche marginale d'imposition.

Hypothèses :

TMI = 14%
CSG = 15,5%
Total = 29,5%

Investissement = 100'000€
Revenus locatifs 2012 = 5'500 €
Impôt = 5'500 x 29,5% = 1'622,5 € d'impots sur l'année

Pour en savoir plus sur l'investissement en cash cliquez ici

Si l'on investit à crédit :

Investir dans des SCPI à crédit permet de déduire les intérêts d'emprunt des revenus fonciers. L'objectif est d'étaler le crédit sur 20 ou 25 ans pour avoir une faible mensualité. Il faut noter que c'est au cours des 10 premières années que l'on rembourse le plus d'intérêts à la banque et au dela on commence à rembourser plus de capital. Pour un montage optimum nous conseillons une revente des parts à 10 ans pour profiter de cet avantage fiscal. Cependant vous pouvez très bien aller au terme de votre emprunt si votre objectif est de conserver vos parts et d'obtenir une rente pour la retraite ou un revenu complémentaire.

Pour en savoir plus sur l'investissement à crédit cliquez ici

Si l'on investit dans un contrat d'assurance vie :

Nous appliquons le statut fiscal du contrat d'assurance vie, soit imposition sur les plus values dans les tranches suivantes :
Si rachat entre 0 et 4 ans : 35% + CSG/CRDS
Si rachat entre 4 et 8 ans : 15% + CSG/CRDS
Si rachat à + 8 ans : 7,5% + CSG/CRDS
Lorsque votre tranche marginale d'imposition est inférieure à ces taux, vous appliquez votre TMI + CSG/CRDS ce qui peut être encore plus intéressant pour vous.

Pour en savoir plus sur l'investissement dans un contrat d'assurance vie cliquez ici

Si l'on investit en démembrement :

Dans ce cas nous distinguons le nue-propriétaire et l'usufruitier
Le nue-propriétaire :
Le premier avantage est que vous payez le prix de la part entre 60% et 80% de sa valeur. Le nue-propriétaire ne perçoit aucun loyer pendant la durée du démembrement (5 ou 10 ans) et ne sera donc pas fiscalisé. C'est idéal pour une personne fortement fiscalisé qui souhaite percevoir une rente pour la retraite.
L'usufruitier :
L'usufruitier paiera entre 20% et 40% de la valeur du prix de la part. Cependant il percoit les loyers pendant toute la durée du démembrement et sera donc fiscalié sur ces revenus fonciers (TMI + CSG).

Pour en savoir plus sur l'investissement en démembrement cliquez ici